Pas de bonheur sans une solide dose d’estime de soi

Avoir confiance en soi n’est pas une évidence pour tout le monde. Or, pas de bonheur sans une solide dose d’estime de soi.

Mais qu’est-ce que l’estime de soi ? Certains pensent que cela se manifeste dans l’apparence. D’autres croient qu’il se matérialise par la popularité ou dans l’accomplissement de nombreuses actions… Mais penser et savoir au fond de soi qu’on est une bonne personne permet d’être positif, d’agir selon ses aspirations et de faire face aux difficultés de l’existence. Il est donc essentiel de travailler son estime de soi.

Connais-toi, toi-même

En matière de manque de confiance en soi, on a tous nos faiblesses. On aimerait tous être parfaitement à l’aise lors de nos prises de paroles en public, avoir la bonne répartie au bon moment, … Avant toute chose, il est important de comprendre les raisons du manque de confiance en soi.
L’estime de soblack-white-1444737_960_720i se développe dès l’enfance à partir des interactions vécues, construisant un socle dont la solidité est malheureusement variable. Deux dimensions sont indispensables pour bâtir, maintenir ou augmenter notre propre estime : il faut exister comme individu à part entière et agir conformément à nos valeurs. En effet, réduit à sa simplicité, l’estime de soi signifie le jugement que l’on a de soi et le regard que l’on porte sur soi. Cela inclut le sentiment d’être une personne, méritant le respect des autres, la juste reconnaissance de nos compétences et aussi de nos faiblesses.

Mais pour estimer une personne (et donc soi-même), il faut connaître cette personne et la voir agir d’une façon qui est conforme à nos valeurs. C’est pourquoi, il est important d’identifier ses propre valeurs  (amitié, respect de l’autre, citoyenneté…). L’ingrédient crucial passe avant tout par le respect de soi. Vivre avec des valeurs fortes contribue à rendre heureux. Inutile de se faire polluer par des idées différentes ou des regards divergeants, surtout si notre confiance en soi est basée sur le regards des autres. Dans ce cas, l’estime de soi va être facilement changeante augmentant ce sentiment de dépendance.

De plus, avoir une bonne estime de soi inclut surtout de se percevoir tel que nous sommes avec nos imperfections, nos faiblesses, nos échecs et en s’acceptant sans condition et sans sentiments de supériorité ou d’infériorité.  Cela suppose d’apprécier notre existence pour ce qu’elle est, « être et non pas avoir » avec ses bons et ses mauvais côtés.

Nous avons tous des défauts et des qualités, lesquels peuvent même changer au fil de la vie. Il faut accepter ses défauts voire les assumer. En effet, certains traits de notre personnalité que l’on perçoit comme des faiblesses peuvent devenir des points forts. L’important est alors de ne pas de focaliser sur ses défauts, mais sur ses forces et qualités (voir notre article sur travailler ses forces plutôt que ses faiblesses). S’accepter tel que nous sommes, nous apporte un calme interne et une stabilité émotive.

Gagner de la confiance en soi

Il est tout d’abord  important de prendre le temps de réfléchir objectivement à ses projets de vie. Ainsi, il deviendra plus facile de mettre de côté ses doutes et de se focaliser sur ses priorités.

« Choisir plutôt que subir » devient alors une vraie ligne de conduite.

Cela commence par l’élimination de ces petites pensées toxiques :  « je n’y arriverai pas« , « ce n’est pas pour moi« , « je ne le mérite pas« … ces formules et autres petites phrases entravent, voire gèlent nos actes.  Inutile donc de se critiquer soi-même,  sachons simplement apprécier les instants présents.wall-fox-1528078_960_720

Être bien dans sa peau, c’est être fier de soi, de ses compétences, de ses réalisations, mais aussi de son potentiel, de ses capacités : pouvoir apprendre, comprendre, progresser, aimer et l’être en retour, apprécier ses choix. Pour cela, rien de tel que de lister dans sa tête toutes les « fiertés » de notre vie. Un diplôme, les enfants, les amis, les actions réalisées, ou même des qualités morales et physiques comme l’intuition, l’empathie… Ainsi, tout en restant humble, sachons aussi recevoir les compliments.

Savoir dire non

Enfin, être capable de dire « Non! » est une façon de prendre soin de soi. Notre avis personnel doit être respecté autant que celui des autres. De plus, si l’on ne désire pas faire quelque chose, on est libre de refuser. Mais ce n’est pas toujours facile, car on peut craindre la critique, les remarques de manipulation, des répercussions du fait d’exprimer ce que l’on veut vraiment ou ce que l’on ne veut pas. L’important étant d’arrêter de faire passer systématiquement son opinion (ou ses désirs) après celle des autres. Dans le même ordre d’idées, toujours dire oui aux autres peut nous entraîner sur la voie de donner au-delà de nos capacités. Connaître sa limite, ressentir son besoin d’auto-préservation, est la seule manière de prévenir la dépression ou le burn-out. Ce désir d’aider les autres, de leur faire plaisir, de les protéger ne devrait jamais entraîner de dommages à notre intégrité personnelle, à l’estime que nous avons de nous-même.

Mais

Même une personne qui a confiance en elle, elle a tout de même besoin de réussir et de plaire aux autres. Cependant cette dernière est capable de tolérer les échecs et les critiques.  Aussi, face à certaines épreuves de la vie, même une personne ayant une bonne estime de soi peut en prendre un coup et a besoin de prendre le temps de se relever.

La positivité : une porte ouverte vers la réussite

Martin Seligman écrit :

« En général, les enfants sont extrêmement optimistes et ont une grande capacité d’espérer, de s’immuniser contre le désespoir… »

Nous devrions tous nous en inspirer en développant une attitude positive – une vision positive envers la vie. En effet, être animé d’une attitude positive au quotidien, est sans conteste une des principales clés pour générer, développer et entretenir son épanouissement personnel dans la vie quotidienne.

Attitude positive ou négative

L’attitude peut être définie comme « l’état d’esprit » d’un sujet ou d’un groupe vis-à-vis d’un objet, d’une action, d’un autre individu ou groupe. C’est une prédisposition mentale à agir de telle ou telle façon, une manière d’interpréter une situation donnée ou une circonstance de la vie et d’agir en conséquence.

« Nous sommes ce que nous pensons. Tout ce que nous sommes, résulte de nos pensées. Avec nos pensées, nous bâtissons notre monde » – Bouddha

Ainsi, une stone-1039290_960_720attitude peut être positive comme elle peut être négative. La réussite ou l’échec dans la vie dépend en grande partie de l’attitude et des choix que l’on adopte. Malheureusement, même une personne très intelligente avec une attitude négative a de fortes chances de voir ses projets voués à l’échec.

En revanche, même sans talent particulier, une personne qui a l’habitude d’adopter des attitudes positives ainsi qu’une bonne dose de persévérance, attire inévitablement le succès. Cette dernière sera moins sujette au stress, aura une bonne santé, une meilleure estime de soi, elle vieillira tardivement, aura un bon développement personnel et un bien être vivant en parfaite harmonie avec les autres… En effet, en approchant la vie avec optimisme, elle n’est pas effrayée par l’échec ou l’erreur.

Un sourire à la vie

Le simple fait de sourire, a des effets physiologiques et psychologiques extrêmement positifs. En outre, c’est un très bon moyen de se démarquer tout en aidant son corps à mieux fonctionner. Ainsi, lorsqu’on sent pointer un coup de blues, il faut se forcer à sourire car « être heureux vous fait sourire et sourire vous rend heureux« . Sourire relâche des endorphines, sérotonines et des calmants naturels.

De plus, par effet rebond, sourire renforce notre système immunitaire car celui-ci fonctionne mieux lorsque nous sommes détendus. Enfin, lorsque nous sourions, nous projetons cette bonne humeur vers les autres, et un sourire sincère est toujours contagieux.

Voir ses difficultés comme des opportunités

« Un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité, un optimiste voit l’opportunité dans chaque difficulté. » – Winston Churchill

Quelles que soient les circonstances douloureuses de la vie, il ne faut pas perdre l’espoir. Il faut se dire que les lendemains peuvent être meilleurs. De plus, en changeant de perspective sur les choses et en prenant du recul,  nous pouvons analyser les situations ou événements de notre vie de manière à éliminer les préjugés négatifs.

« Il n’y a pas de problème ; il n’y a que des solutions. L’esprit de l’homme invente ensuite le problème. Il voit des problèmes partout. » – André Gide

Choisir ses relations

Il y a un vieux dicton qui dit :

« Dis-moi qui tu fréquentes, je te dirais qui tu es !  »

Ce n’est en effet, pas une grande révélation mais notre humeur et notre motivation sont fortement influencées par les personnes qui gravitent autour de nous. Il est donc grand temps de chercher des gens positifs car à leur contact nous serons positivement  contaminées par leur bonne humeur ! C’est aussi l’un des meilleurs moyens pour entretenir notre motivation. En effet, ces derniers nous encouragent de tout cœur à poursuivre nos objectifs et aspirations en se réjouissant sincèrement de nos résultats et victoires.

handshake-1471563_960_720

Les personnes qui savent rire d’eux-mêmes et des absurdités de la vie ont souvent une bonne attitude. Le sens de l’humour devient alors un outil puissant que l’on peut utiliser pour égayer l’humeur du moment et améliorer à tout moment notre état émotionnel.

Enfin donnant généreusement et sans compter, nous recevrons à notre tour. Nous ne savons pas nécessairement comment ni quand, mais notre générosité sera appréciée et elle nous sera rendue un jour.

Un peu de soleil pour avoir le moral au beau fixe…

Depuis toujours, l’homme se lève et se couche avec le soleil. Notre horloge biologique s’est adaptée à cette alternance quotidienne de lumière et d’obscurité pour réguler notre humeur et notre énergie. Mais pourquoi le soleil influence-t-il notre moral ?

Le soleil essentiel pour notre santé

Chaque été, on nous explique que les rayons ultra violets (UV) sont dangereux pour la santé et qu’il faut se protéger du soleil. Nous avons un besoin vital de soleil et plus exactement de lumière pour notre moral. En fait, la lumière régule notre horloge interne, élément essentiel qui régule notre sommeil et aussi notre humeur. Pour preuve, la fameuse déprime hivernale, appelée pudiquement désordre affectif saisonnier ou encore « le blues d’hiver », qui cède après plusieurs séances d’exposition à une lampe émettant de la lumière naturelle.

D6

La vitamine D est indispensable car elle facilite l’absorption intestinale du calcium et du phosphore, et aide à la fixation du calcium sur les os lors de la croissance. Or la majeure partie de la vitamine D est synthétisée par notre peau lorsque celle-ci est exposée aux UVB. C’est ainsi, qu’indirectement, le soleil est bon pour nos os, pour se construire un squelette de bonne qualité, pour l’entretenir et enfin pour prévenir l’ostéoporose. Une carence peut entraîner des maladies comme le rachitisme, une augmentation des infections, des faiblesses musculaires et des augmentations de la fatigue. Heureusement, pour les jours de grisaille, on la trouve dans les aliments tels que l’huile de foie de morue, le saumon, le thon, le beurre, etc.

Le soleil est donc aussi bon pour notre système de défense immunitaire. Là encore, cet effet du soleil s’exerce indirectement via la vitamine D. En effet, la vitamine D occupe un rôle central dans l’activation de notre système de défense immunitaire. C’est ainsi qu’elle intervient dans la prévention des infections virales, bactériennes, auto-immunes, des maladies cardiovasculaires, psychiatriques…

Enfin, l’association entre soleil et sclérose en plaques se confirme. Certaines études montrent que l’incidence de la sclérose en plaques est moindre dans les régions les plus ensoleillées. D’autres suggèrent que l’exposition au soleil (modérée) durant l’enfance réduit les risques de développer une sclérose en plaques. Cet effet du soleil ne semble pas dû à une synthèse de vitamine D, mais aux UV.

Le soleil augmente la vigilance

born-sun-1267730_960_720

On se concentre plus facilement dans une pièce baignée de lumière qu’éclairée faiblement, et de surcroît avec une lumière artificielle. Ce lien entre lumière forte et vigilance est utilisé depuis plusieurs années dans les usines pour améliorer les performances et diminuer les accidents. Plus récemment, il a été démontré que la lumière aide à rester éveillé lors de la conduite de nuit. Dans ce cas, ce n’est pas son intensité qui intervient mais sa couleur.

En 2006, des chercheurs américains ont constaté en testant diverses couleurs primaires que l’effet d’éveil était maximal avec la lumière bleue, celle du petit matin, même lorsque celle-ci est de faible intensité.

Le Soleil nous rend de bonne humeur

Nos grand-mères déjà nous conseillaient d’aller « prendre l’air » en cas de mauvaise humeur et elles n’avaient pas tort. Le fait de sortir, d’aller se balader, aère l’esprit et permet simultanément une synthèse de la vitamine D, qui influe sur notre moral. D’ailleurs, si les gens sont généralement plus joyeux et moins susceptibles les jours où le soleil brille, ce n’est pas un hasard… Ne dit-on pas « avoir le moral au beau fixe » ? Le soleil, ou plutôt la lumière qu’il dispense, nous met de bonne humeur, nous rendant plus expansifs, plus énergiques… On a longtemps pensé que ce processus ne se réalisait que par les voies visuelle dans la mesure où l’information de l’intensité lumineuse est directement transmise au cerveau en stimulant des cellules de l’épiphyse (glande hormonale qui sécrète la mélatonine). Une étude a même démontré qu’à température identique, les personnes répondent mieux à un sourire qui leur est adressé lorsque le soleil brille que lorsqu’il y a une couverture nuageuse. Ainsi notre comportement est fortement influencé par la météo : en présence de soleil nous irons plus facilement boire un café sur une terrasse plutôt que lors d’une journée grise.

Le Soleil nous rend plus altruistes

Le soleil nous libère, nous rend plus créatifs et altruistes. Une étude a montré que le simple fait de dessiner un petit soleil sur une addition fait passer le pourcentage de pourboires reçus de 21% à 38%. De plus, la luminosité solaire jouerait un rôle social. Selon Nicolas Guéguen , docteur en psychologie, le soleil (sa lumière et non sa chaleur), nous rend plus altruiste et de bonne humeur. Ainsi l’ensoleillement active le meilleur de nous-mêmes.