Elargir sa zone de confort pour plus de liberté

Qu’est-ce que la zone de confort ?

Notre zone de confort correspond à un ensemble d’activités, d’habitudes ou de comportements qui nous sont familiers, où l’on se sent en pleine maîtrise de soi-même, où l’on ne ressent aucune notion de risque et que l’on n’ose sortir par peur des jugements extérieurs ou de l’échec. Le piège de cette zone de confort est de nous endormir, de  limiter nos envies à faire de nouvelles expériences et de biaiser notre vision du monde qui nous entoure. Mais pourquoi ? Peur de faire les mauvais choix, peur de mal faire, peur de ne pas être compétent, peur de se retrouver dans une situation que nous ne savons pas gérer, peur d’affronter l’inconnu… Cette peur sans laquelle nous ferions n’importe quoi ne doit cependant pas diriger notre vie.

Sortir de cette fameuse zone de confort, tant au niveau personnel que professionnel, c’est se donner les moyens de ne plus craindre l’inconnu, de satisfaire sa soif de connaissance, de relever avec succès, de nouveaux défis et peut-être même de pouvoir réaliser nos rêves que l’on croyait les plus fous.

Oser, c’est agrandir sa zone de confort

Sortir de sa zone de confort ne signifie pas cependant renier ce que l’on est mais agrandir sa zone. Les terrains que nous explorons deviennent terrains conquis à mesure que l’on avance vers d’autres zones inconnues. Pour cela, il est nécessaire de se donner les moyens de faire de nouvelles expériences, sans se fier aux préjugés qui en découlent. Il faut lâcher-prise et oser.

Notre zone de confort est le fruit de notre expérience et c’est là que s’expriment nos talents. La développer nous permet d’être encore plus performant et à l’aise dans différents domaines. Plus on surmonte ses peurs plus on étend sa zone de confort, donc plus on acquiert de l’assurance. Pour cela, il faut puiser dans ses ressources pour les mettre en application dans un contexte inconnu. Ainsi, en changeant notre perception de notre environnement, en élargissant nos connaissances et nos expériences, y compris dans notre quotidien (nouvelles expériences culinaires, nouvelles rencontres, voyages…), certaines de ces barrières psychologiques seront (re)poussées.

Elargir sa zone de confort, nous permet ainsi de trouver des moyens qui nous feront aller vers notre objectif de manière plus sûre, de construire des ponts entre ce que nous sommes et ce que nous savons déjà faire et ce vers quoi nous voulons-nous orienter. Cela nous donne un regard neuf sur nous-même, mais aussi sur notre vie induisant plus grande flexibilité dans nos appréciations et notre façon de vivre. En d’autres termes, nous sommes plus à même de nous adapter à différentes situations y compris les moments difficiles de la vie.

Comment agrandir sa zone de confort ?

Tout dépend de nos aspirations et de notre personnalité.

Certaines personnes recherchent des expériences fortes, par exemple en matière d’adrénaline. Une autre voie peut consister à se lancer dans un nouveau projet personnel ou professionnel. Ainsi, accepter le changement et tous les avantages ou inconvénients qui en découlent, est un chemin pour agrandir sa zone de confort. Pour cela, il faut :

  • Oublier la perfection et accepter l’échec :  inutile de se mettre la pression, personne n’est parfait (voir mon post sur L’échec, fondement du succès). En particulier, il faut apprendre à rire de soi-même lorsque l’on fait des erreurs.
  • Etre à l’aise avec le malaise en évitant de fuir ces situations qui génèrent de l’inconfort.
  • Ne pas avoir de regrets et assumer ses ambitions : La réussite personnelle fait peur mais pourquoi ?
  • Gamberger moins pour agir plus ! A trop réfléchir sur les « et si.. », nous n’osons rien entreprendre. Le risque est pourtant facteur de stimulation personnelle.
  • Prendre plaisir à découvrir des choses sur soi-même. Pour cela, il faut rester honnête sans essayer de se trouver systématiquement des excuses pour ne pas entreprendre.
  • Agir : l’important c’est d’agir en se découvrant une nouvelle passion, en faisant de nouvelles rencontre ou quelque chose que l’on n’avait jamais fait auparavant.
  • Et surtout prendre la vie comme elle vient.

Enfin,

Le changement ne signifie pas perdre ce que l’on a. Le changement, c’est en réalité le développement. Il faut croire en soi, en ses rêves et comprendre que le temps est venu d’agir et pousser les barrières de sa zone de confort.

Se donner l’occasion d’être libre passe par
l’élargissement de sa zone de confort !

flying-639522_960_720